Satisfaction dans la vie des adultes et des adolescents

Dans notre Note sur la relation entre performances scolaires et bien-être, nous avons montré que la satisfaction de vie des adolescents français déclarée dans l’enquête PISA est comparable à celle déclarée par les répondants de 16 à 20 ans dans l’enquête de référence en France, SRCV. Dans les deux cas, la distribution des réponses des adolescents et jeunes adultes sont assez significativement différentes de celles des adultes plus âgées. Les plus jeunes choisissent nettement mois souvent la modalité 8, qui est la plus utilisée par les plus de 20 ans, mais se disent beaucoup plus souvent très satisfaits (modalités 9 ou 10). L’écart sur la modalité 10 est considérable, puisqu’il y a 10 points de pourcentage d’écart entre la part de 16-20 ans et la part d’adultes plus âgés qui choisissent cette modalité.

Si on s’intéresse aux adolescents de 15 ans (PISA), on a également une plus forte proportion qui se portent sur les modalités les plus basses de l’échelle. Ainsi, la satisfaction de vie moyenne des adolescents de 15 ans telle que déclarée dans PISA est proche de la moyenne des adultes, mais avec une distribution fort différente : moins de monde au milieu, plus aux extrêmes.

Si on compare les pays à cette aune, la France est un des pays où la satisfaction de vie moyenne des adolescents interrogés dans PISA est la plus proche de celles des adultes interrogés par le Gallup World Poll, ce que nous représentons ci-dessous. La diagonale noire est la ligne d’égalité : dans un pays qui serait sur cette ligne, la satisfaction moyenne des adultes serait égale à celle des adolescents.

Dans les pays situés au-dessus de la diagonale noire, la réponse moyenne des adultes pour le WHR est supérieure à celle des adolescents de PISA, et inversement pour les pays situés au-dessous. La plupart des pays du Nord de l’Europe ainsi que les États-Unis se positionnent au-dessus de cette ligne, tandis que ceux du Sud (à l’exception de Malte) sont en-dessous. Les conditions économiques plus difficiles qu’ont connu ces pays après la crise de 2008 a sans doute un lien avec cette moindre satisfaction. La France occupe une position intermédiaire, où adultes et adolescents déclarent une satisfaction de vie comparable.

Contrairement à ce qui se passe en France, nous relevons des inversions entre le positionnement des adolescents et celui des adultes dans certains pays. Ainsi, les adultes britanniques déclarent une satisfaction de vie moyenne supérieure à celle des adultes Français, mais c’est l’inverse pour les adolescents. De même, la Suède présente un niveau de satisfaction des adultes nettement plus élevé que celui de la France, mais le niveau de satisfaction des adolescents est comparable dans les deux pays.

On compare ici des générations différentes. Il n’est donc pas possible de déterminer ce que ces écarts doivent à des effets d’âge (la satisfaction moyenne varie au cours de la vie) et à des effets de génération (avoir 15 ans dans un monde menacé par le changement climatique peut légitimement peser sur la satisfaction). Les écarts entre pays suggèrent toutefois que la charnière entre l’adolescence et l’âge adulte n’est pas vécue de la même manière partout.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.